Réseau scolaire

Réseau scolaire

  • Il y a deux systèmes d’éducation de langue française financés par l’État en Ontario : public et catholique.
  • Les distinctions entre les deux systèmes sont simples : le public n’enseigne pas de religion dominante, tandis que le catholique offre un enseignement basé sur cette religion.
    • Pour les artistes qui tournent dans le réseau scolaire, il suffit de respecter les valeurs communes et particulières de l’un et l’autre (ex, pas de nudité, de vulgarité, de sacres, etc.).
  • Les conseils scolaires publics et catholiques francophones de l’Ontario accueillent des artistes en milieu scolaire, dans leurs écoles élémentaires et secondaires.
  • À propos des conditions de présentation :

Peu d’écoles élémentaires ou secondaires possèdent les infrastructures et les équipements requis pour une présentation optimale d’un spectacle des arts de la scène. Les conditions de présentation varient d’un endroit à l’autre : auditorium, gymnase, cafétéria (une scène, pas de scène), salle de classe, un peu d’équipement (éclairage, son…), pas d’équipement… De plus, les artistes qui s’y produisent atterrissent dans des environnements dont le fonctionnement (horaire) est bien établi. Il appartient aux artistes de s’acclimater à ces réalités.

Les conseils scolaires catholiques

 

Les conseils scolaires publics 

 

 

La Politique d’aménagement linguistique

Le ministère de l’Éducation de l’Ontario et les conseils scolaires francophones ont convenu d’une politique qui a pour but de «mettre en valeur les lieux et le milieu éducatifs francophones de la province de manière à optimiser la transmission de la langue et de la culture françaises chez les jeunes, de les amener à réaliser pleinement leur potentiel à l'école et dans la société et d'apporter un souffle nouveau à la communauté francophone de l'Ontario.» L’accueil et la diffusion des arts et de la culture en milieu scolaire ont pour but de soutenir cet objectif. Les artistes qui s’y produisent incarnent la vitalité de la langue et de la culture françaises. C’est pourquoi le contenu de langue anglaise est prohibé, plus souvent qu’autrement, dans le réseau de diffusion scolaire et que Réseau Ontario exige 100 % de contenu francophone lors des Vitrines à Contact ontarois destinées aux diffuseurs scolaires.

 

Une clientèle en développement : les écoles qui offrent des programmes d’immersion en français

Des conseils scolaires anglophones offrent des programmes d’immersion en français. Selon le ministère de l’Éducation de l’Ontario, ces programmes ont pour but de permettre aux élèves des conseils scolaires de langue anglaise d’utiliser le français avec assurance et compétence dans leur vie quotidienne. Les élèves qui y sont inscrits « étudient le français en tant que matière, et au moins deux autres matières du programme d'études sont enseignées en français. Au palier élémentaire, au moins 50 pour 100 de l'enseignement est dispensé en français. Au palier secondaire, des cours théoriques et appliqués sont offerts en 9e et 10e année, et des cours de préparation à l'université et ouverts sont proposés en 11e et 12e année ». Les écoles qui offrent ces programmes s’intéressent de plus en plus à l’accueil d’artistes francophones. Si ce marché vous intéresse, consultez l’organisme Canadian Parents for Frenchou cette liste d’écoles qui offrent ces programmes en Ontario.

 

L'animateur culturel