La francophonie en Ontario

Selon l’Office des affaires francophones de l’Ontario, la province compte 611 500 Franco-Ontariens (environ 5 % de la population provinciale). La grande majorité des francophones vivent dans les régions de l’Est, du Centre/Sud-Ouest et du Nord-Est de l’Ontario. Leur présence est aussi non-négligeable dans le Nord-Ouest.

Les francophones ont accès à un réseau d’organismes et à des pourvoyeurs de services gouvernementaux en français dans les secteurs des arts et de la culture, de l’éducation (des services de garde aux études universitaires), de la santé, des services sociaux, de la justice et de l’économie, pour ne nommer que ceux-là.

L’Est de l’Ontario s’étend de la jonction de l’autoroute 40 (QC) et de l’autoroute 417 (ON) jusqu’à Kingston au Sud et Petawawa au Nord. Les principales localités de la région, pour les besoins de la tournée, sont Hawkesbury, Alexandria, Cornwall, Ottawa (et le secteur Orléans), Clarence-Rockland, Kingston et Pembroke.

Le Centre/Sud-Ouest de l’Ontario s’étend du comté de Prince-Édouard à l’Est jusqu’à la frontière États-Unis/Canada (Détroit/Windsor) à l’Ouest, à la région du Niagara au Sud et au comté de Parry Sound au Nord. Les municipalités suivantes comptent un nombre important de francophones : Oshawa, Toronto, Barrie, Penetanguishene, Hamilton, Welland, St. Catharines, London et Windsor. À cause de l’attrait que représente Toronto pour les personnes désireuses d’immigrer et de s’installer au Canada, le Centre/Sud-Ouest est la région où la composition de la population francophone est la plus diversifiée.

Le Nord de l’Ontario s’étend du comté de Parry Sound au Sud à la municipalité de Deep River à l’Est et couvre tout le reste de la province. On y retrouve un grand nombre de localités avec d’importantes communautés francophones, dont North Bay, Nipissing Ouest, le Grand Sudbury, Temiskaming Shores, Timmins, Chapleau, Kapuskasing, Hearst, Greenstone et Thunder Bay.

 

Les publics franco-ontariens