Le blues post-tournée

La tournée est une expérience exaltante. C’est une aventure. Vous prendrez la route avec des collègues, vous rendrez pour la première fois dans de nombreuses communautés franco-ontariennes ou y retournerez après quelques années d’absence. Vos collègues et vous allez constituer une petite famille, avec ses qualités et ses défis. Votre vie pendant la tournée est réglée au quart de tour. Toute votre attention est tournée vers le prochain déplacement, la prochaine performance.

Pendant ces quelques semaines ou mois où vous serez sur la route, vous aurez l’occasion de vivre la vie d’artiste ! Mais qu’advient-il une fois la tournée terminée ? Peut-être qu’un autre projet vous attend, qu’une reprise de la tournée s’annonce à l’horizon à court terme. Si oui, tant mieux. Vous aurez de quoi meubler votre temps.

Par contre, bien des artistes qui n’ont pas ces options éprouvent de la difficulté à se remettre d’une tournée. Ils se retrouvent seuls après avoir vécu une expérience de groupe intense. Ils n’ont peut-être pas un autre emploi qui les attend. Si vous anticipez vous retrouver dans une telle situation, songez à planifier vos activités post-tournée avant même de l’amorcer. Envisagez d’entreprendre des projets personnels ou professionnels : un voyage avec des amis ou votre tendre moitié, des rénovations à votre demeure, l’entretien d’un jardin, vous attaquer à cette brique littéraire sise sur votre table de chevet depuis trois ans… ; reprenez l’écriture de nouvelles chansons, la rédaction d’une nouvelle pièce, la création d’une nouvelle chorégraphie, inscrivez-vous et participez à une formation…

En déterminant ces projets à l’avance, vous aurez l’occasion d’en parler avec vos collègues de tournée et d’anticiper votre retour à la maison. Pour combattre les blues, demeurez actifs !